Études Bibliques

Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras. LSG: Josué 1:8

 

 

 

 

Thématiques

1. Les temperaments

 

 

 

 

 

 

 

 

Études Bibliques

LES QUATRE TEMPERAMENTS

En effet, je sais que le bien n‘habite pas en moi, c‘est-a-dire dans ma nature propre: j’ai la volonté de faire le bien, mais je ne parviens pas a l’accomplir. En effet, je ne fais pas le bien que je veux mais je fais au contraire le mal que je ne veux pas. Or, si je fais ce que je ne veux pas, ce n‘est plus moi qui le fais, mais le péché qui habite en moi. Je découvre donc cette loi: alors que je veux faire le bien, c’est le mal qui est a ma portée. En effet, je prends plaisir a la loi de Dieu, dans mon être intérieur, mais je constate qu’il y a dans mes membres une autre loi; elle lutte contre la loi de mon intelligence et me rend prisonnier de la loi du péché qui est dans mes membres. Malheureux être humain que je suis1 )

 

(épitre aux Romains, chapitre 7, versets 18 a 24, version SG21)

 

Quelle honnête et troublante confession, n’est-ce pas ? Elle est d’autant plus déconcertante quand on sait qu’elle nous vient de Paul, probablement considéré dans nos milieux chrétiens comme l’un des plus grands apôtres de toute l’histoire de l’Eglise. Sa déclaration est si lourde de sens et si désarmante qu’on douterait presque qu’elle soit de lui ! Elle est pourtant sienne, contrairement a l’idée que beaucoup se font d’un apôtre Paul toujours maître de lui sur les mauvaises pensées ou immunisé contre les tentations. Si nous avons choisi d’introduire cette étude par ce texte biblique, ce n’est pas par hasard. Trop souvent, en voulant désamorcer certains conflits lors de nos entretiens pastoraux, n’entendons-nous pas « oui, mais moi je ne suis pas Jésus, tel est mon caractère, je n’y peux rien ! » ? Nous sommes tellement focalisés sur la foi modèle et victorieuse de Paul qu’on en oublie presque qu’il était aussi et avant tout un homme. A la différence qu’il n’a pas voulu cacher ou justifier ses faiblesses devant Dieu et devant les hommes. Il n’en a pas fait non plus l’alibi trop facile auquel tant de chrétiens ont recours aujourd’hui. Paul était honnête et lucide parce qu’il se connaissait lui-même. On remarque au verset 18 qu’il sait qui il est. Sans pour autant s’apitoyer, il fait état de sa nature pécheresse et prend conscience des tours que lui joue son tempérament. Beaucoup trop de chrétiens ne se connaissent pas vraiment et passent a côté du potentiel que Dieu a mis en eux. Ils ont comme peur de mettre le doigt sur les aspects négatifs de leur nature, ce qui les laisse dans une méconnaissance d’eux-mêmes. Les faiblesses de leur tempérament sont devenues de vrais freins pour leur développement spirituel, a tel point que celles-ci ont une incidence parfois dévastatrice sur leur vie de couple et dans leurs relations avec les autres. Paul utilise des mots très forts : < prisonnier de la loi du péché qui est dans mes membres ». Il met le doigt sans détours ni honte sur son < être intérieur », et donc sur son caractère, sa personnalité et son tempérament. Et si comme Paul nous apprenions a mieux cerner notre propre tempérament ?

A travers cette étude sur les tempéraments, nous nous fixons comme objectifs de :

- Réussir en tant qu’individus a intégrer dans notre esprit que nous sommes tous UNIQUES et donc tous DIFFERENTS

- Mieux se comprendre soi-même, et aussi mieux s’accepter soi-même

- Accepter que l’autre aussi est différent et a le droit de l’être

- Reconnaître que notre tempérament fait partie du don de Dieu = Dieu y a mis ses forces

- Admettre que l’autre a lui aussi ses forces et ses faiblesses

 

Étude, sur les temperaments

Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé

© Copyright 2016 EPUB Petit-Wasmes. Tous droits réservés